Gustave Claudon, fils

Claudon, Gustave, fils (1838- 1908 ?).

Petit-fils d’Élisabeth, née Denner et de Mathias Claudon. Fils d’Eugénie, née Henry et de Gustave Claudon (1810- ?), marchand de vins, eaux-de-vie, fondateur de la maison “Gustave Claudon”. Dans l’ acte de 1896, Dissolution et partage de la Société au nom collectif Gustave Claudon, il est ainsi qualifié : Négociant, demeurant à Paris, boulevard Malesherbes, n° 37, ci-devant et actuellement même boulevard, n°59. Il est l’auteur d’une brochure : Eaux-de-vie et alcools. Boissons spiritueuses. Genièvre, rhum, tafia, kirsch, etc. écrite en 1867 à l’occasion de l’Exposition universelle dont il fut membre du jury :  les eaux de vie génériques de Cognac sont à l’honneur : celles de la Grande et Petite Champagne, puis celles moins cotées des premiers et seconds Bois (déboisements entrepris pour la plantation de vignes). Il exploita le domaine du Château de Cach en Gironde de 1885 à 1908.

Marié avec Berthe, née Malétra en 1845. Sans enfants, le couple adopta la fille de leur cousin germain Robert Claudon, Yvonne (Robert Claudon est le plus jeune frère de Marie Poupardin).

Nous conservons une lettre de Gustave Claudon adressée à Paul Poupardin, envoyée du domaine de La Trésorière par Maureilhan (Hérault) où il s’est retiré avec sa femme, Berthe, sans doute après la liquidation de la Société Gustave Claudon. Il semble avoir de graves problèmes de santé. La lettre est datée du 16 septembre 1899.