Paul Curie

Curie, Paul (1799-1853).

Il est le plus jeune frère de Ferdinand Curie, et enfant posthume (voir la notice Ferdinand Curie). Il fit ses études de médecine à Paris, puis s’installa à Mulhouse où il épousa en 1825 la sœur d’Amélie Kœchlin, Augustine Hofer (1805-1883). Cette dernière est la fille de Jean Hofer (1772-1814) et de Julie Dollfus (1775-1855) laquelle est l’arrière petite-fille du mathématicien Jean Bernoulli (1744-1807). Paul et Augustine sont les grands-parents du physicien Pierre Curie. Paul Curie fut le propagateur en Alsace du saint-simonisme. Médecin homéopathe, il fut appelé dès 1835 à Londres par le philanthrope William Leaf (1791-1874) pour y exercer sa profession dans un dispensaire spécialisé. Il créa une Société de médecins homéopathes. Il mourut à Londres et son portrait photographique a été réalisé à Sydenham, peu avant sa mort.

Paul Curie

.

p-141

Album René Poupardin. Photo légendée : Mr [Eugène] Curie [fils de Paul Curie]. Irène Curie.

 Augustine Curie, née Hofer, apparentée aussi à Charles Hofer, TGD 175. 

André Brandt, Le Docteur Curie et le saint-simonisme à Mulhouse, Bulletin de la Société historique de Mulhouse, t. 104, n°8, octobre 1938, p. 398-421 (avec le portrait de Paul Curie par le Cte d’Orsay conservé au British Museum reproduit plus haut).