Amélie Kœchlin, née Hofer

Kœchlin, Amélie, née Hofer (1804-1895).

Fille de Jean Hofer (1772-1814) et de Juliana Dollfus (1775-1855). Mariée à Ferdinand Kœchlin dont elle eut cinq enfants : Jules Ferdinand, Charles, Amélie Thierry-Mieg, Cécile Dubied et Clémentine Poupardin. Sa sœur, Augustine (1805-1883) épousa Paul Curie. Toutes deux sont les demi-sœurs de Mathieu Hofer, père de Charles Hofer.

Daniel Poupardin a légué au Musée historique de Mulhouse une miniature la représentant, signée et datée : J[osué]. Dollfus 1838 ainsi qu’une peinture à l’huile où elle figure avec Augustine et Mme Ch. Benjamin Ausset ([sic] dit la notice). Cette dernière est Jeanne Hofer (1807-1871), la plus jeune sœur d’Amélie et d’Augustine dont le mari est sans doute apparentée à Charles François Ausset, le père de Caroline Dollfus, née Ausset, mariée à Daniel Dollfus-Ausset. L’aînée des sœurs, Julie, épousa Jean-Jacques Haussmann.

.

TGK 77, TGD 174 (avec portraits d’Amélie et de Ferdinand jeunes)  

Un portrait d’Amélie Kœchlin, née Hofer, réalisé par Josué Dollfus, est conservé par Louis Poupardin (Liste des portraits peints par M. Josué Dollfus dressée par M. Georges Mieg, Bulletin de la Société industrielle de Mulhouse, mars 1904, p. 192. Legs Daniel Poupardin, Bulletin du Musée historique de Mulhouse, 1932, t. 52, p. 128).

Les portraits photographiques d’Amélie Thierry-Mieg et de son mari Jean-Jacques, médecin et auteur de plusieurs ouvrages sur la sténographie sont absents de nos albums à moins qu’ils ne soient classés des les ? Inconnus alors que leurs enfants sont bien répertoriés (Hollard et Thierry-Mieg).