Daniel Poupardin

Poupardin, Daniel (1862-1931).

Né à Belfort, il est issu du deuxième mariage de Louis Poupardin avec Clémentine Kœchlin. Ses demi-frères l’auraient appelé “le petit frère aux yeux bleus”. Il exerça la profession d’avoué à la Cour d’Appel de Paris. Retraité, il quitta son appartement parisien du  235 boulevard Saint-Germain et s’installa à Fontainebleau, rue Casimir Périer, dans une maison dont il était locataire, proche de celle que son neveu Pierre Poupardin louait à Georgette Eustache, sa cousine, rue Royale. Daniel Poupardin épousa Léonie Albin (1867-1929) après 1912. Ils n’eurent pas d’enfant mais Daniel fut tuteur de sa nièce Marguerite Poupardin, dite Margot à la mort de Maurice Poupardin et parrain de plusieurs neveux. “L’oncle Daniel”, très populaire auprès des siens, leur a laissé de nombreux objets, notamment une malle à son chiffre et des armes (lances, carquois, massues). Il possédait une voiture et aimait les voyages : dans la salle à manger, au rez-de-chaussée de la maison du 41 rue Royale à Fontainebleau étaient accrochés des objets hétéroclites dont des flèches – dites empoisonnées – et une mâchoire – dite de requin – rapportées de pays lointains. Nous en conservons des vestiges à défaut de carnets de voyage. Daniel Poupardin est mort d’un cancer en 1931 quelques jours après le décès de Pierre Poupardin. Il repose avec Léonie dans le cimetière de Fontainebleau.

auto-de-loncle-daniel

La voiture de Daniel Poupardin à Fontainebleau (1924)

 
 

Léonie Poupardin, née Albin (1921) 

Léonie Albin, femme de l'oncle Daniel Poupardin.  1921

Specimen d’armes rapportées de différents voyages 

p-131

Cachet aux initiales DP