René Poupardin

Poupardin, René (1874-1927).

Demi-frère de Pierre Poupardin, né le 27 février 1874 du premier mariage de Paul Poupardin avec Marguerite Hofer. Il eut une enfance souffreteuse. Entré à l’École des chartes en 1895, il fut tout d’abord nommé à l’École française de Rome en 1899 où il resta deux ans. Médiéviste, secrétaire de l’École des chartes directeur honoraire à l’École des Hautes Études, ses publications érudites sont nombreuses.

Des photographies réunies en albums témoignent de ses nombreux voyages en France et en Europe. Une attaque cardiaque en 1920, le rendit handicapé ; il dut renoncer à toute activité professionnelle. René Poupardin mourut à Fontainebleau chez son frère (dans la petite maison annexe sur la rue Royale – au 41- aujourd’hui disparue). Il est enterré dans la tombe familiale au Père Lachaise. (Voir la notice nécrologique de Maurice Prou parue dans la Bibliothèque de l’École des chartes, vol. 88, 1927, p. 377-380). Il était domicilié au 72 boulevard Saint-Michel, au 4ème étage, à l’angle de la rue Herschel.

.

Henry Joly, directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon, à la retraite depuis peu écrit à Françoise Cotton, conservateur, le 9 juillet 1963 : Dites à Mlle Poupardin que j’ai le regret de ne pas connaître, le plaisir que j’aurais eu à accueillir, à la Bibliothèque, la petite-nièce du Secrétaire de l’École durant nos trois années, qui en première année nous enseigna la science austère de la bibliographie et dont les deux livres sur les royaumes de Provence et d’Arles (je les ai lus intégralement) attestent un érudit de grande classe (communiqué par Françoise Cotton, qui m’a fait rencontrer une fois Henry Joly, grand blessé de la guerre 1914-1918).