Les albums

Depuis le milieu du XIXème siècle, la photographie, en plus de favoriser la diffusion de la connaissance scientifique, se substitue progressivement aux portraits peints ou gravés. C’est particulièrement le cas parmi les couches les plus aisées où les albums prennent désormais place dans l’héritage familial.

Ces trois albums conservés depuis le XIXème siècle dans la famille Poupardin recensent les membres de trois générations : celles du magistrat Louis Poupardin (1816-1890), de son fils Paul (1847-1919) magistrat également, et de son petit-fils Pierre (1877-1931), chirurgien.

Le premier album a été annoté par Clémentine Poupardin-Kœchlin (1832-1912). Paul Poupardin en aurait, semble-t-il, constitué deux autres. Ils ont été annotés par son fils Pierre.

album de Clémentine Poupardin-Koechlin

album I de Paul Poupardin

album II de Paul Poupardin