Eugénie Claudon, née Henry

Claudon, Eugénie, née Henry (1817-1887).

Fille de Jean Charles Mathieu Henry (178?-187?) et d’Adélaïde, née Hénin (1791-1864). Mariée en 1836 avec Gustave Claudon (1810-1872), troisième fils d’Élisabeth, née Denner et de Mathias Claudon. Gustave Claudon naquit à Oberhergheim (Haut-Rhin), fut administrateur de la caisse des sociétés coopératives et membre permanent de la commission des valeurs en douane. Négociant distillateur, il fit partie du jury de l’exposition universelle (1867). Chevalier de la Légion d’honneur. Le couple eut un fils : Gustave Claudon (1838-1916) (voir à ce nom).

Cimetière du Père Lachaise, division 9 13ème tombe en partant de la conservation.
Gustave Claudon est l’auteur d’un Rapport sur les “Eaux-de-vie et alcools, boissons spiritueuses […]  publié à l’occasion de l’exposition universelle de 1867. Les eaux-de-vie sont à l’honneur : celles de la Grande et Petite Champagne, puis celles moins cotées des premiers et seconds Bois (déboisements entrepris pour la plantation de la vigne).