Isabelle Dussaud, née Claudon

Dussaud, Isabelle, née Claudon (1855-1927).

Troisième fille de Marie et Julien Théodore Claudon, sœur de Marie Poupardin, née à Mulhouse, mariée avec Philippe Dussaud en 1879.

Élève de Jean-Jacques Henner et de Carolus-Duran, elle exposa une nature morte au Salon de 1878. On lira avec plaisir la critique parue dans Les Femmes artistes au Salon de 1878 : Brillant pinceau celui d’Isabelle Claudon. Sa nature morte est vivante : violon, flacon, lauriers ; le tout rehaussé d’une draperie à doublure orange, s’entend à fournir une décoration puissante.

On trouve le nom d’Isabelle Claudon dans L’Année artistique, 1879, p. 198, participant à l’exposition organisée par la Société des arts de Mulhouse, inaugurée le 16 mai.

Fut directrice de la Commission de propagande de l’Union des femmes de France à Paris et nommée à ce titre Officier d’académie en 1902.

Contribua à la création d’hôpitaux temporaires dans le département du Var, organisant et dirigeant à Saint-Raphaël pendant quinze mois l’hôpital n° 108 bis, composé de cinquante lits, prodiguant ses soins, aidant au bon fonctionnement, en faisant des dons importants. Elle reçut la Médaille de la Reconnaissance française, Journal officiel, 1921.

TGD 340. L’acte de mariage des Dussaud signale la présence à la cérémonie de Louis Poupardin, de Jules Ferry, de Louis Loew et de Charles Jules Bigot. 

p-168