Mercédès Poupardin, née Albert (du Rivage)

Poupardin, Mercédès, née Albert (1851-1914) (du Rivage).

Fille de Paul Albert (1827-1880), professeur au Collège de France, et d’Amélie Le Barbier de Tinan  (1835-1899). Mariée le 7 février 1884 au temple de l’Oratoire à Paris à Jules Poupardin du Rivage (1856-1914), fils de Jules, Gabriel Étienne (1814-1889), qui fut directeur de l’Enregistrement et des domaines de la Meuse et d’Émilie, née Ott, de Colmar. À la retraite de Jules, le couple établit domicile à Saint-Ay (Loiret) dans la propriété du Rivage. Jules fut maire de la ville du 17 mai 1896 au 5 mai 1900. Mercédès est la mère de Gabriel et Marcel Poupardin du Rivage. Elle mourut à Paris le 19 septembre 1914 peu de jours après avoir appris la mort dans la Marne au front le 12 septembre de son fils Gabriel (Le Temps, 21 novembre 1914). Le Journal du 22 décembre 1914 annonce le décès de Jules Poupardin du Rivage, rédacteur principal à l’Assistance publique à Paris.

.

Gabriel Étienne Poupardin du Rivage est le cousin germain de Louis Poupardin. Le frère de Mercédes Poupardin, Maurice Albert (1854-1907), professeur de littérature, épousa Élisabeth Kœchlin, TGK 368.

Le Rivage : nom de la propriété à Saint-Ay (Loiret), rajouté au nom  (Poupardin du Rivage) pour différencier les branches de la famille.

Onglet 1
Onglet 2