Jean Henri Thorens

Thorens, Jean Henri (1844-1886).

Né à Mulhouse. Fils de Marie, née Meyer et d’Henry Thorens, il est donc le cousin germain de Paul Poupardin. Ayant perdu sa mère à l’âge de 14 ans, suite à une longue maladie, il opta pour des études de médecine. Il fut lauréat de la Faculté de médecine à Strasbourg en 1863, et partit à Heidelberg en 1866, suite au refus de son père de le laisser continuer ses études à Paris où sévissait le choléra. En 1870-1871, il servit comme  médecin aide-major au bataillon des mobiles de la Marne. Soutint sa thèse de doctorat à Paris sur les pieds-bots en 1873. Marié à Paris en 1879 avec Lilla Dollfus. Il écrivit plusieurs ouvrages, dont Les Maladies épidémiques dans le VIIIème arr. de Paris en 1880, 1881 et 1882. Fut l’un des promoteurs de l’Association générale d’Alsace-Lorraine.

.n 

TGD 399, TGK 913, NDBA

Les portraits photographiques du couple Thorens ont été réalisés à Arcachon par Emmanuel Bouiller entre 1874 et 1888 et peut-être pendant leur voyage de noces (1879). 

Hélène Mirabaud-Thorens a dédié En marge de la guerre, Paris, Émile-Paul frères, 1920, 323 p. à la mémoire de son père Jean-Henri Thorens.

Jules Christian, Le docteur Jean Henri Thorens, Paris, Berger-Levrault et Cie (Extrait de la Revue alsacienne, 1886).